Le principe du tag est basique : répondre aux questions et nommer d’autres blogueuses (ben oui, qui dit fangirl dit forcément rédactrice féminine).  

i-m-a-fangirl-and-i-can-t-keep-calm-14Je ne sais pas si je dois vraiment remercier June qui vient de dévoiler au monde, par cette nomination, que sous les dehors rationnels et argumentés de mes avis se cachait un vrai potentiel de fangirling. Ok, j’avoue, moi aussi, je suis (parfois) une fangirl !

  • Si tu avais la possibilité de correspondre avec un personnage de roman, lequel choisirais-tu ?

Pour une correspondance, mieux vaut miser sur un personnage qui écrit bien, histoire que ce soit agréable de le/la lire. J’opterais donc pour Zoé (dans le roman éponyme d’Alain Cadéo), ou pour Oscar (dans Le Complexe d’Eden Bellwether).

  • Tu peux inviter un auteur à l’apéro, de qui s’agit-il ?

La possibilité la plus probable, Aude Cenga (une fois qu’on aura enfin réussi à s’organiser pour se voir). Dans le domaine de l’irréel, j’aurais adoré avoir Diderot et Voltaire à ma table.

  • Si tu devais écrire une fanfiction (une histoire imaginée par un fan, tirée d’un livre déjà existant), de quelle œuvre serait-elle tirée ?

Le concept même de la fanfiction me pose problème. S’approprier les personnages des autres pour les détourner, j’ai un problème quasi éthique avec ça. Je trouve que quand on veut écrire, on n’a qu’à inventer ses propres personnages plutôt que de piquer ceux des autres. Na !

  • Un de tes livres préférés va être adapté au cinéma (imaginons !), on te propose d’y jouer un rôle, quel personnage choisirais-tu d’interpréter ?

Sans hésiter, Lily Bart dans The House of Mirth. Ce roman c’est mon coup de cœur absolu de la littérature américaine, et cette héroïne fait déjà un peu partie de moi puisque je lui ai emprunté son identité sur le net.

  • Un de tes livres préférés a été adapté au cinéma (réellement), néanmoins tu n’es pas d’accord avec le choix de l’acteur/actrice pour jouer un des personnages, de quel personnage s’agit-il et quel(le) acteur/actrice verrais-tu à la place ?

Il y a plusieurs cas. Particulièrement dans les adaptations des livres d’Anna Gavalda. Pour Je l’aimais, je remplacerais Florence Loiret-Caille en Chloé par un personnage plus séduisant et moins pleurnichard, parce que là vu son comportement on excuserait presque son mari d’être parti. J’aurais bien mis Virginie Ledoyen ou Mélanie Bernier à sa place.

Et je referais aussi Ensemble c’est tout en remplaçant le couple Audrey Tautou (qui ne colle pas au physique du personnage de Camille)-Guillaume Canet. Pourquoi pas tenter Anaïs Demoustier-Kévin Azaïs ?

  • Une de tes séries préférées est terminée mais tu souhaiterais voire une suite publiée. De quelle série s’agit-il ?

Je ne lis pas de séries. La dernière en date devait être Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire et au bout de 13 tomes, j’avais mon compte.

  • Voudrais-tu réécrire la fin d’un livre que tu as lu ? Si oui, de quel livre s’agit-il ?

J’aurais bien aimé que Stendhal ait eu le temps de ne pas bâcler la fin du Rouge et le Noir (je me permets car il l’a dit lui-même).

  • Constitue ta famille « livresque » idéale : père, mère, frère et sœur. Choisis bien !

Voilà une question difficile ! Étant fille unique et heureuse de l’être, pas facile de m’inventer des frères et sœurs à la hauteur… Disons des sœurs intelligentes, sensibles et généreuses, avec qui je pourrais parler bouquins : Hermione Granger et Cécile (dans Vive la République), un frère sur qui on pourrait toujours compter : Gabriel Oak (Loin de la foule déchaînée) et un autre rigolo mais flic, ça peut servir : Max des Enquêtes de Logicielle. En plus sa copine pourrait me dépanner en cas de souci informatique, c’est bien pratique !

Encore plus dur de m’imaginer des parents livresques. Les miens me conviennent bien, merci ! S’il faut vraiment jouer le jeu, je dirais Florin (dans La variante chilienne) parce que c’est un pro pour raconter les histoires du soir, et Julia Jarmond (dans Elle s’appelait Sarah) pour son côté déterminé (et surtout parce que dans le film c’est Kristin Scott Thomas, alors si je pouvais hériter de sa classe !).

  • Pour quelle édition collector dépenserais-tu sans hésiter la moitié de ton salaire ?

Aucune, je ne suis pas très intéressée par le côté « bel objet », je préfère un bouquin de poche maniable que je peux emporter partout (dit la fille qui lit actuellement un pavé de 800 pages en grand format…).

Et maintenant c’est l’heure des nominations ! Tremblez, fangirls… Je refile la patate chaude au Tanuki, au Petit Pingouin Vert, à Petite Plume, à Beyond the Lines et à Pause Earl Grey. À vous les studios !

 

Publicités