« Les drapeaux de papier » : trouver sa place dehors

Vincent sort de prison après avoir purgé une peine de 12 ans. Il va toquer chez sa petite sœur Charlie, qui accepte de l’héberger et de l’aider à trouver un emploi… Movie challenge 2019 : un film avec une psy Rendons à César ce qui est à César, et à Baz’art ma motivation à voir ce... Lire la Suite →

Publicités

« Tully » : être mère cet enfer

Marlo, déjà mère de Sarah et d’un petit Jonah souffrant de troubles comportementaux, s’apprête à accoucher. Sachant qu’elle a souffert d’une dépression post-partum après son deuxième bébé, son frère lui offre les services d’une nounou de nuit… Encore un des films de 2018 que j’attendais avec une grande impatience, ce Tully marque le grand retour... Lire la Suite →

« La dernière photo » : ne souriez plus.

Pendant vingt-six ans, Franck Courtès a été photographe. Passionné par la dimension artistique de son métier, il en est peu à peu dégoûté par les évolutions et les comportements de ses modèles. Jusqu’à décider d’arrêter…  J’ai suivi la carrière d’écrivain de Franck Courtès depuis son entrée en littérature, plus exactement depuis le travail préparatoire sur... Lire la Suite →

« Et vous avez eu beau temps ? », la vie tout court

« Et vous avez eu beau temps ? », « Et tu n’as rien senti venir ? », « En même temps, je peux comprendre… », autant de petites saillies du quotidien décochées avec perfidie ou lâcheté… Il nous avait habitué à des recueils de textes courts, certes, mais pas amers, non, plutôt fringants et revigorants comme une brise estivale, des bulles de... Lire la Suite →

« Le Sens de la fête » : la comédie de l’année ?

Max organise le mariage de Pierre. Il doit coacher son équipe pour que tout soit parfait. Mais les contrariétés s’enchaînent : Adèle et le DJ s’embrouillent, il manque un serveur, le doyen de l’équipe semble vouloir s’expliquer et sa femme ne répond pas au téléphone… L’année 2017 a été l’occasion de quelques jolies surprises côté comédies... Lire la Suite →

« Un loup pour l’homme » : éloge de la fragilité

Appelé en Algérie, Antoine refuse de tenir une arme et reçoit une formation d’infirmier. Il laisse en France sa jeune épouse Lila, enceinte. À Sidi-bel-Abbès, il doit s’occuper d’Oscar, un soldat amputé d’une jambe… De Brigitte Giraud, j’avais lu Une année étrangère, qui ne m’avait pas vraiment convaincue. Et quand le résumé d’un roman mentionne... Lire la Suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑