« Curiosa » : Marie sa muse

affiche-film-curiosaDevançant son ami Pierre Louÿs, Henri de Régnier demande la main de Marie de Heredia, fille du poète. Mais Marie aime Pierre, dont elle fait son amant et qui la photographie dans des poses érotiques…

J’avais failli aller voir ce film en salles, alléchée par son casting détonnant, puis j’avais laissé tomber, craignant l’aspect biopic qui m’ennuie copieusement en général. J’avais aussi un peu peur de ce que ce genre déjà lisse à mon goût pouvait donner entre les mains d’une réalisatrice venue de la télé (Lou Jeunet, dont c’est la première réalisation de cinéma).

Puis j’ai eu un remords en sortant de Portrait de la jeune fille en feu, éblouie par l’intensité du jeu de Noémie Merlant. Pressentant que j’avais manqué quelque chose, j’ai enfin donné sa chance à Curiosa. En termes de réalisation, j’avais été mauvaise langue : le film est certes classique dans le soin apporté à la reconstitution des décors et costumes (je me suis amusée à chercher les photos prises par Pierre Louÿs et leurs reproductions dans le film sont vraiment d’une fidélité impressionnante), pour autant la mise en scène, le cadrage et quelques effets visuels viennent apporter une forme de modernité bienvenue, accentuée par une bande-son que j’ai trouvée très réussie, jonglant avec les thèmes de Debussy et des arrangements plus contemporains. Le début du film par exemple, qui montre Marie batifolant dans un couloir avec Pierre, est très réussi. Ensuite le film comporte tout de même des longueurs et se complaît par moments dans une certaine mollesse liée à la langueur des personnages qui semblent passer leurs journées à se photographier nus ou à demi-nus. Une fois qu’on a compris le processus, c’est un peu long à regarder, d’autant que l’ensemble est peut-être érotique pour les participant(e)s, mais guère pour les spectateurs/trices.

Sur le fond, ce qui m’a intéressée, c’est assez peu les relations amoureuses compliquées, apparemment très fidèles à la réalité des faits, entre Pierre Louÿs, Marie de Heredia, Henri de Régnier, mais aussi un certain Jean de Tinan, Zohra l’Algérienne et les sœurs de Marie. Tout cela est assez glauque et déjà vu. C’est l’époque où l’on met en rimes ses sentiments, où l’on peut mourir d’un amour déçu et où l’honneur de la famille doit l’emporter sur tout.

Ce qui m’a davantage interpellée, c’est le parcours individuel de Marie. Voilà une jeune femme qui se trouve l’épouse d’un homme qu’elle n’a pas choisi (Henri de Régnier, interprété par un Benjamin Lavernhe moins sympathique qu’à l’ordinaire, pour ne pas dire ici carrément détestable, quoique drôle avec son monocle qui tombe), et qui choisit de se lancer corps et âme dans une liaison avec un séducteur invétéré, quoi qu’il lui en coûte, mais accepte aussi de se faire initier à la sexualité par une femme d’expérience (qui se trouve être sa rivale), et dont la curiosité pour tous les sujets ne s’arrête pas aux bornes de la pudeur. Non contente d’être la muse de son mari et de son amant, Marie veut être actrice de sa vie, et tend à renverser les rôles : en empruntant les habits et l’appareil photo de Pierre, en écrivant elle aussi des poèmes d’amour puis un roman. En dépit d’une apparente soumission à un homme auquel on se demande bien ce qu’elle trouve (Niels Schneider ne m’a d’ailleurs pas tellement convaincue), Marie s’émancipe par les voies de la création, et c’est bien ce vers quoi tend le film au bout du compte. Un rôle parfait pour une actrice intense, qui semble-t-il peut tout jouer et n’a peur de rien, et semble toujours investie entièrement dans ses rôles. Avec une autre, ce film aurait sans doute paru bien vain. Avec elle, il devient le portrait d’une femme entière et passionnée, en avance sur son temps et refusant de subir les conventions de son époque.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :