« Madres paralelas », deux lignes de vie qui en un point… se croisent

Janis rencontre Arturo, un anthropologue qui accepte de l’aider à faire ouvrir la fosse commune de l’époque franquiste où son arrière-grand-père est enterré. De leur relation naît Cecilia. À la maternité, Janis rencontre Ana, une jeune fille qui donne aussi naissance à une petite fille… Du vingt-deuxième long-métrage de Pedro Almodóvar, on ne peut pas... Lire la Suite →

« Les Amants passagers », a ride on a big jet plane

Un Airbus A340 décolle pour Mexico. Mais un problème avec un des trains d’atterrissage contraint les pilotes à faire tourner en rond l’appareil en attendant une piste libre pour un atterrissage d’urgence. Les stewards droguent les passagers/ères pour éviter l’affolement… Après La Piel que habito qui tranchait avec son univers coloré bien connu et nous... Lire la Suite →

« Volver » : à la rencontre du passé qui revient

Raimonda et Soledad ont enterré leurs parents, morts dans un incendie. Mais leur vieille tante Paula et la voisine affirment avoir vu leur mère revenue comme fantôme dans le village… Après La mauvaise éducation, qui lui a valu une expérience de tournage particulièrement douloureuse, Pedro Almodóvar revient en quelques sortes à ses premières amours avec... Lire la Suite →

« Parle avec elle » : la belle au bois dormant

Marco et Benigno se rencontrent à l’hôpital : l’un vient rendre visite à sa nouvelle compagne, torera blessée dans l’exercice de ses fonctions, l’autre est l’infirmier particulier d’Alicia, une jeune danseuse dans le coma depuis quatre ans… Après Tout sur ma mère qui mettait un pied à l’hôpital avec son introduction, Parle avec elle s’y installe... Lire la Suite →

« Tout sur ma mère » : pourquoi battait mon cœur

Ernesto, 17 ans, se rêve écrivain et prépare une nouvelle sur sa mère, Manuela. Après une représentation d’Un tramway nommé désir, l’adolescent veut à tout prix un autographe de l’actrice principale, et court après sa voiture lorsqu’il est renversé… Avec Tout sur ma mère, Almodóvar annonce la couleur dès le titre : d’abord, c’est le grand... Lire la Suite →

« La fleur de mon secret » : dolor y vida

Leo écrit des romans à l’eau de rose sous pseudonyme. Mais alors que son mari est en mission militaire à l’étranger, son humeur sombre la pousse vers un autre style littéraire, et elle prend contact avec El País pour publication… Pour expliquer la construction de ce film, singulier dans son parcours, Almodóvar évoque trois éléments :... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑