« Les Passagers de la nuit », ce sentiment de l’époque

Quittée par son mari, Elizabeth doit trouver un emploi pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses deux grands enfants. Elle écrit à Vanda Dorval, qui présente l’émission de radio qu’elle écoute pendant ses insomnies… On avait quitté Mikhaël Hers à Wimbledon, dans la dernière scène si émouvante d’Amanda, qui reste l’un des... Lire la Suite →

« Petite leçon d’amour » : les étoiles de Paris

Dans un café, Julie trouve un paquet de copies de mathématiques où s’est glissée la lettre d’une ado désespérée, prête à se tuer si le prof dont elle est amoureuse ne vient pas la chercher avant l’aube. Julie se met en quête de l’enseignant… Après un premier long-métrage dramatique (Paradis perdu), Ève Deboise se lance... Lire la Suite →

« Ma nuit », sœur absente, ville présente

Alice est morte à 18 ans. Cinq ans plus tard, alors que Marion a 18 ans à son tour, elle cherche à surmonter l’absence de sa sœur et à échapper au deuil envahissant que sa mère impose… Après une longue et florissante carrière de directrice de casting, Antoinette Boulat se lance à la réalisation avec... Lire la Suite →

« Climax » : la fin du monde est en marche

Au nord de la Norvège, là où ils ont grandi, un ancien groupe d’ami(e)s se recroise dans les circonstances tragiques d’un accident de plateforme pétrolière qui indique que le glacier local est prêt à s’effondrer, conséquence du réchauffement climatique… Alors que le nouveau rapport du GIEC vient de paraître, et a de quoi alarmer, le... Lire la Suite →

« Médecin de nuit » : un sang d’encre

Mikaël entame une nuit de travail sous de mauvais auspices : sa femme s’est fâchée contre lui et son cousin pharmacien refuse qu’il arrête leur trafic de fausses ordonnances… Présenté au Festival du Film Francophone d'Angoulême en 2020, ce film avait pour atout premier un titre comme une promesse. Celui de s'ajouter à la longue liste... Lire la Suite →

« Doppelgänger », la nuit lui va si bien

Dans ce cinquième album, Joseph d’Anvers synthétise ses talents et multiplie les avatars d’anti-héros… Fin novembre 2020, le Nivernais au patronyme de station de métro publiait le clip « Esterel », où il apparaissait en cylindrée américaine dans une ambiance nocturne éclairée au néon, en proie à deux succubes en robes à paillettes prêtes à lui broyer... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑