« People that are not me », love me, please love me

Après une rupture douloureuse qu’elle a causée, Joy se rapproche de son ami Nir et entame une relation sans rapport sexuel ni sentiments avoués. Elle cherche aussi un colocataire…

Movie Challenge 2022 : un film à petit budget

Son prochain film arrive sur nos écrans, et on se doutait bien que la jeune cinéaste israélienne Hadas Ben Aroya n’avait pas fini de faire parler d’elle. En 2018, son premier film débarquait d’une manière inattendue dans les festivals internationaux. D’autant plus surprenant qu’il aurait dû s’agir à l’origine d’un court-métrage de fin d’études. Tourné en une petite dizaine de jours avec les moyens du bord, il donnait à la jeune femme l’opportunité de construire un long-métrage. Elle qui, faute d’avoir trouvé une actrice qui lui convienne pour incarner sa protagoniste, c’était rendu à l’évidence qu’elle aurait aussi bien fait de jouer elle-même ce personnage si proche de sa vraie vie, se retrouva donc exhibée sur grand écran aux quatre coins du monde.

Elle y porte sans rougir le témoignage d’une jeune génération israélienne qui vient s’installer à Tel Aviv en entrant dans l’âge adulte pour chercher le succès ou l’exaltation. Comme Oren, venu tenter de monter une entreprise après un premier échec ailleurs. Comme Joy, dont les travaux artistiques n’atteignent pas le niveau escompté. Symbole d’une génération grandie avec Internet, désorientée par l’éventail illimité des possibles, la jeune femme exprime une frustration contemporaine de n’avoir pas le temps de tout faire, et l’impression de ne pas exploiter son potentiel artistique. Difficile quand il semble possible d’apprendre la guitare avec des tutos sur Youtube d’accepter qu’on ne réussira pas à devenir une grande musicienne, sauf à sacrifier tout un panel d’autres compétences pour y parvenir.

Et pour Joy, cette frustration s’exprime aussi dans le domaine sentimental. Déçue en amitié par ses anciens colocataires, la jeune femme se retrouve isolée et presque tout le temps enfermée dans son appartement en solitaire. Swipant sur des applis de rencontre lors de son ravitaillement à la supérette, elle cherche dans quels bras oublier son ex, qui refuse de lui parler après qu’elle lui a brisé le cœur. Comme dans La Reine des pommes, Joy semble considérer que pour aller de l’avant, il faut coucher ailleurs. Encore faut-il trouver le candidat idéal, une quête qui se révèle aussi comique que désespérée.

Serait-ce Nir, cet ami recroisé par hasard ? Avec lui, la relation est tout à fait ambiguë, d’une incertitude moderne. C’est en se parlant de leurs love interests respectifs qu’il et elle se rapprochent, et en refusant ouvertement un rapport sexuel que la jeune femme obtient le cunnilingus qui la mène à l’orgasme tant souhaité. Ni vraiment ami(e)s, ni officiellement en couple, les deux jeunes gens se tiennent sur une frontière indéfinie, où l’on se roule des pelles comme des joints tant qu’on ne parle pas de sentiments, ce tabou contemporain. Il faut dire que l’amour semble s’attraper sur un malentendu, plus vite que la gonorrhée. Joy ne cherche plus « le bon » partenaire, simplement celui qui sera consentant et pas trop ramolli. Et encore, le consentement pourrait être en option pour cette jeune femme qui se laisse emporter par ses élans, ses coups de folie, sans égard pour les volontés d’autrui. Reine en son royaume de solitude, les hommes deviendraient volontiers ses sujets, si ce n’est qu’ils s’y refusent, regimbant à donner ce qu’aucun ne semble posséder.

De malentendus en heureux hasards, de mots qui blessent en caresses qui consolent, ainsi va la génération Y, avec ses questions en bandoulière auxquelles personne n’apporte de réponse.

logo-movie-challenge-nblc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :