L’homme fatal à l’« Animal »

Cyril Dion emmène Bella et Vipulan, jeunes militant(e)s écologistes, à la rencontre de spécialistes en quête d’une solution à la sixième extinction de masse qui touche les animaux…

Pile six ans après Demain, Cyril Dion est revenu au cinéma, sans Mélanie Laurent mais avec deux ambassadeur/drice de la jeune génération bien plus concernée par les questions climatiques que les précédentes. Vipulan et Bella font partie de la « génération Greta » (et sont comme elle né(e)s en 2003), celle d’une prise de conscience et d’un refus de poursuivre dans la voie de la destruction annoncée de la planète.

Cyril Dion les a contacté(e)s dans le but de reproduire en quelque sorte le cheminement qui caractérisait Demain : rencontrer des personnes motivées et impliquées qui apportent des solutions aux problèmes écologiques du monde. Des solutions souvent locales, qu’il s’agirait de transplanter à grande échelle ou dans d’autres parties du monde. Sauf qu’au cours de l’aventure, Bella exprime l’impression que penser ainsi n’est pas suffisant, qu’il faut remonter plus profondément à la racine du problème. Un aveu d’échec que partage le réalisateur, qui confesse avoir lui-même changé de vision à ce sujet. Il faut dire que depuis 2015, les choses ne se sont pas arrangées pour la planète.

Bien que moralement peu à l’aise avec l’empreinte carbone d’un tel voyage, le documentariste et ses deux acolytes parcourent le monde en avion, en bateau et en train en quête de solutions ou de réponses à leurs questions. À Stanford, ils en apprennent davantage sur les causes de l’extinction des espèces, ce qui donne des pistes sur les problèmes à résoudre, abordés un par un tels que la pollution plastique (en Inde), la surpêche (avec Claire Nouvian au Parlement européen), la surproduction de viande… petit à petit, après des terribles constats, notamment lors de la séquence brise-cœur de l’élevage de lapins, sont présentées des situations plus heureuses, autour de la notion d’équilibre. Après une rencontre marquante avec Jane Goodall, l’éthologue spécialiste du comportement des chimpanzés, Bella et Vipulan repartent regonflés à bloc pour étudier la cohabitation humains-animaux avec l’exemple du loup et des troupeaux à la frontière franco-suisse, puis d’une ferme prônant la diversité en Normandie, et de la possibilité de la reforestation illustrée par le Costa Rica.

Entre constat affligeant et instants de grâce, comme avec la rencontre des dauphins dans leur milieu naturel, Animal tente d’éclairer les consciences sur la réalité de la sixième extinction de masse et sur les conséquences de celle-ci à la fois pour le règne animal en tant que tel mais aussi pour les humain(e)s qui en font partie, que cela leur plaise ou non. Alternant images d’archives, plans larges sur des paysages, ou plans serrés sur l’infiniment petit (bourdons, fourmis…), mais aussi beaucoup d’images captant les émotions des adolescent(e)s face à leurs découvertes, le film se veut sans doute plus émouvant que Demain, qui restait dans une théorie joyeuse. Cette fois, les images chocs sont là pour nous atteindre, avant de nous relever avec des échantillons d’espoir.

Tout de même, la leçon du professeur de Science Po est claire : pour espérer sauver les animaux, et l’humanité avec, il faut sortir de la réflexion sur la (dé)croissance et penser de nouveaux indicateurs, tels que la santé ou la qualité des liens sociaux. Un message qui devrait être présenté au plus grand nombre, y compris dans les hautes sphères à l’image du conseiller parlementaire qui, dans une séquence digne d’un « Cash Investigation », fuit les questions des ados. C’est peut-être à ce stade davantage de la politique que du cinéma, mais peut-être y va-t-on pour ça.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :