« Persépolis », une enfance en Iran

Choyée par sa famille, la petite Marjane vit une enfance heureuse malgré la guerre civile en Iran. À l’adolescence, elle est envoyée à Vienne pour poursuivre ses études en sécurité…

Movie Challenge 2022 : un film dont un personnage va en prison

Après l’immense succès de ses albums de bandes dessinées, les sollicitations ne manquent pas pour vendre les droits d’adaptation de Persépolis pour le cinéma. Finalement, Marjane Satrapi décide qu’elle adaptera son œuvre elle-même, avec l’aide de Vincent Paronnaud, lui aussi auteur de bandes dessinées. L’expérience Persépolis est ce qui constitue un tournant majeur dans une carrière puisqu’après ce film, Marjane Satrapi cessera ses activités de bédéiste pour se lancer pleinement dans la réalisation cinématographique. Le film reste par ailleurs son unique expérience d’animation.

Cet œuvre unique dans la carrière de l’autrice l’est aussi dans le panorama de l’animation et par son destin singulier. Sélectionné et primé à Cannes, loué en Occident et considéré comme un classique désormais, le film a créé un incident politique avec l’Iran et est resté interdit à la diffusion dans de nombreux pays musulmans. Pourtant, on ne peut pas vraiment dire que le propos du film consiste en une dénonciation précise et directe du pouvoir ou des institutions religieuses. Persépolis s’inscrit dans la lignée des films sur la guerre à hauteur d’enfants, quelque part entre la petite héroïne de Parvana, le noir et blanc de Belfast, l’humour de Jojo Rabbit. Le parcours de Marjane et de sa famille fait écho également à celui de la famille de Kheiron, raconté dans son film Nous trois ou rien. Au-delà du cas précis de l’Iran, c’est l’histoire commune à beaucoup de familles cultivées et intellectuelles prises entre deux feux : rester pour tenter de faire évoluer son pays faire plus de démocratie, d’ouverture, de modernité, ou partir se mettre à l’abri à l’étranger en abandonnant sa patrie à son sort.

Le choix de l’animation est ce qui permet de raconter la réalité dans toutes ses facettes, des plus intimes au plus universelles, des plus quotidiennes au plus traumatisantes, en laissant le film accessible au plus large public. Tout le monde peut s’identifier à cette petite fille dessinée qui aime sa famille, tyrannise son petit monde, a des idées bien arrêtées mais aussi une grande curiosité pour le monde. Pour la faire grandir, et passer d’une thématique à une autre sans aucune rupture brutale, Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud réussissent des transitions toujours élégantes et poétiques, dans un style qu’on retrouve en live action dans Poulet aux prunes. On est quelque part entre le conte et le réalisme, dans un univers propre à l’enfance ou ce qui existe et ce qui est imaginé a tout autant d’importance. Le réalisme stylisé des dessins dont les personnages au trait se détachent sur des décors parfois croqués, sait se faire elliptique pour signifier le pire sans crûment le montrer.

Pour donner vie et corps à cette histoire, il fallait un casting vocal à la hauteur, capable d’apporter à chaque personnage une signature singulière, une identité propre là où le dessin tendait à l’universel. On repère surtout Danielle Darrieux en parfaite grand-mère, toujours de bon sens et de bons conseils et surtout très drôle. Mais aussi le timbre si reconnaissable de Chiara Mastroianni en voix off et pour toutes les scènes où Marjane a grandi. Entre les deux femmes, c’est Catherine Deneuve qui joue la mère de famille, donnant la réplique à sa fille. Les hommes, s’ils font parfois des sacrifices jusqu’à aller en prison et peuvent impressionner la protagoniste ou lui faire du mal, restent toujours des personnages relativement secondaires dans cette histoire qui apparaît plutôt comme une trajectoire d’émancipation féminine sur plusieurs générations.

logo-movie-challenge-nblc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :