« (Dés)enchantées », déjouer les pièges des contes de fée

Moderna vit un quotidien plaisant dans un quartier animé du centre, entourée de ses trois amies. Mais lorsqu’elle tombe amoureuse, son compagnon lui propose de venir s’installer avec lui en banlieue…

Moderna de Pueblo est le double dessiné de l’autrice Raquel Córcoles, qui l’utilise pour raconter des éléments autobiographiques à la lumière de son analyse pleine de mordant.

Dans ce nouvel opus, Moderna va avoir 30 ans, et constate que son évolution et celle de ses copines ne sont pas forcément parallèles, et que leurs choix de vie risquent de les éloigner et de les enfermer chacune dans une case. Pour évoquer cette crise de la trentaine et les options qui s’offrent aux femmes de cet âge, l’autrice emploie deux éléments d’analyse. D’une part, Moderna prend pour modèle sa propre mère, dont la vie a été très jeune tracée par son mariage et ses trois grossesses, jusqu’à un divorce qui l’a laissée libre mais dans des difficultés économiques. Moderna sait donc ce qu’elle ne veut pas : une vie enfermée, sans liberté et sans activité propre. Comme elle le formule clairement, hors de question pour elle de devenir « une femme entretenue », car le coût pour se sortir de cette situation est trop élevé.

D’autre part, afin d’analyser les diktats qui pèsent sur la gent féminine et les idéaux qui lui ont été inculqués depuis l’enfance, l’autrice emploie la métaphore de « sorts » qui seraient jetés aux femmes en s’appuyant sur les représentations des contes bien connus (et souvent adaptés par Disney, donc très largement popularisé par le cinéma et la télévision auprès de toute une génération).

On croise ainsi des figures rappelant Cendrillon, Blanche-Neige, la Belle au bois dormant, La Petite Sirène ou encore Maléfique, pour personnifier les situations de Moderna et de ses amies. L’ensemble est coloré, vivant, très drôle, avec des petits traits d’humour cachés partout dans les dessins, notamment dans les tee-shirts à message des personnages, qui sont tous l’occasion d’un jeu de mots ou d’une référence culturelle. Les formats sont variés, entre des pages contenant une seule grande illustration, d’autres qui ressemblent davantage à des cases de BD classiques, mais l’ensemble procure en tout cas la sensation de se renouveler suffisamment pour qu’on n’ait jamais envie de lâcher l’ouvrage avant la fin.

Sur le fond, l’analyse est à la fois très juste, évocatrice du quotidien des trentenaires d’aujourd’hui, et assez complète dans son panorama, traitant à la fois de la balance vie privée/vie professionnelle, du (non-)désir d’enfant, de la comparaison aux autres, des compromis dans le couple, de l’influence du lieu d’habitation sur la sociabilité, de l’impact des moyens de communication moderne sur les relations humaines…

Sans jamais tomber dans une radicalité qui pourrait en effrayer certain(e)s – le livre ne prêche pas la sortie pure et définitive de toute relation hétérosexuelle ou romantique – l’ouvrage donne de nombreuses pistes d’interrogation sur ses objectifs de vie, ses priorités et les changements que l’on est prêt(e) à accepter ou pas dans ses plans pour quelqu’un d’autre (qu’il s’agisse d’un(e) ami(e) ou d’un(e) amoureux/se). On se demande comment l’autrice va réussir à s’extirper de la situation qu’elle décrit sans tomber de Charybde en Scylla mais elle réussir à esquiver brillamment l’écueil de voir tout en noir ou tout en rose. Les perspectives qu’elle ouvre au-delà des normes sociales rappellent furieusement Le Cœur synthétique, et c’est extrêmement réjouissant.

Une BD très agréable dans sa lecture mais qui peut aussi occasionner de sérieuses remises en question, à offrir à toutes vos amies (et à vos amis aussi !).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :