Festival Chéries-Chéris 2021 – Bleu nuit

Un ado au père permissif passe ses soirées à expérimenter le sexe avec des inconnus rencontrés sur une appli de rencontre anonyme. Un jour, il est invité à une partie fine dans une mystérieuse pièce bleue…

Pour son premier long-métrage, le cinéaste néo-zélandais Samuel Van Grinsven a décidé de taper fort. D’abord, quand la plupart des génériques mentionnent « un film de… », lui énonce « un film homosexuel de Samuel Van Grinsven », histoire que ce soit clair pour tout le monde : dans Bleu nuit, la sexualité gay est la norme, le paradigme. Son jeune protagoniste, qui se fait appeler Sequin sur les applis en référence à son crop top à larges paillettes, a l’âge du héros de Love, Simon. Mais l’ado incarné par Conor Leach n’en est plus à s’interroger sur son orientation et ce qu’en penserait le reste du monde. La relation qu’il entretient avec son père (Jeremy Lindsay Taylor) est d’ailleurs assez rare à l’écran : s’ils partagent peu de moments de complicité, les deux hommes (nulle femme n’est présente dans ce foyer) vivent dans une forme de confiance mutuelle, le père semblant considérer son ado presque comme un égal et lui laissant le loisir de sortir tard dans la nuit avec qui il veut. Il faudra que Sequin se mette dans des situations vraiment dangereuses pour faire rejaillir l’angoisse chez le père et une volonté de contrôle aussi brusquement que tardivement exprimée.

On a donc un ado out dans sa famille qui s’assume, et explore la sexualité au gré de rencontres anonymes proposées par un appli. L’esthétique du film laisse une grande place à l’usage des réseaux sociaux et solutions de rencontre, affichant sur les côtés de l’écran les photos sans tête qui défilent comme un catalogue, agrémentées du point vert qui, signalant la disponibilité immédiate, attise le désir. Le design épuré et futuriste de ces moyens de communication coïncide avec une image stylisée qui ne s’embarrasse pas de fioritures. Chez les amants de passage, on ne voit qu’une fenêtre, des draps froissés, un couloir. Pas de bibelots, de déco sur les murs, rien qui serait révélateur d’une personnalité. Ces scènes préfigurent celle de la « blue room » qui constitue le plus anonyme des décors. La lumière bleue symbolise les rencontres numériques mais constitue aussi un excitant qui chasse le sommeil et nimbe les peaux d’une lueur lissante. Le bleu rend beau, c’est ce qui semble affecter Sequin lorsqu’il flashe sur un homme rencontré dans ce cadre, lui qui bloquait jusqu’alors consciencieusement chaque homme dont il avait partagé le lit.

La quête amoureuse est aussi une quête de soi, et elle entraîne le jeune protagoniste dans des milieux nouveaux. D’un côté, il y a le danger, représenté par un amant plus âgé prêt à tout pour posséder à nouveau ce corps juvénile. De l’autre, l’univers rosé, pailleté et froufroutant de Charlize et Virginia, deux transformistes qui initient Sequin au chem sex avec tendresse.

Mélange d’onirisme érotique et de la froideur d’un thriller, le film emploie le magnétisme silencieux de son héros, qui retrouve l’apparence de son jeune âge dans ses rares sourires, pour nous entraîner sur une ligne de crête entre plusieurs genres et plusieurs possibles. La violence, l’amour, la solitude, l’addiction, autant de portes qui s’ouvrent sous les pas de Sequin.

La fin choisie rompt paradoxalement avec l’atmosphère du récit, comme si celui-ci n’avait été qu’une parenthèse irréelle, un jeu à se faire frémir qu’on pouvait aisément clore. Si ce n’est pas l’option la plus réaliste au vu de la situation, c’est en quelque sorte la voix de la sagesse.

Bleu nuit, le 01/07 à 22h15 au MK2 Beaubourg et le 03/07 à 9h35 au MK2 Beaubourg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :