« Nana et les filles du bord de mer », faites pour qui savaient y faire

Après trois ans de relation, Mathieu annonce à Nana qu’il a fait une rencontre. Elle décide de lui rendre la monnaie de sa pièce en s’inscrivant sur un site de rencontres…

Movie Challenge 2021 : un film qui se déroule au bord de la mer

La très rare Patricia Bardon livrait en 2020 son deuxième long-métrage, 29 ans après le premier. Un film artisanal, qui mêle vie quotidienne le long de « la baie » (comprendre la baie de Somme, le film ayant été tourné au Crotoy) et errances amoureuses à l’ère des rencontres numériques.

Et quand on dit « qui mêle », ce n’est pas un vain mot. Car « la baie », dans la bouche de Mathieu, c’est la métaphore qui lui permet d’évoquer sa nouvelle conquête, qualifiée de « multiple » et « magique » comme le paysage. Pour Nana, que la comparaison agace, la baie devient donc le symbole de sa rivale.

Le littoral s’efface à l’écran pour laisser place à des ruelles aux immeubles à un ou deux étages, agrémentées de quelques commerces qui font office de point de rendez-vous, comme le bar-tabac où travaillent Damien et Kate. Et surtout, aux écrans d’ordinateur qui incarnent la résolution de Nana : coucher avec des inconnus comme pour rendre coup pour coup ou laver l’affront. Cette expérience marque le début d’une période de valse des corps et des cœurs qui affecte toute la jeune génération locale.

Car Nana est en quelque sorte une figure centrale. Amie de longue date avec Anne (Héloïse Rauth), elle l’est aussi depuis l’enfance avec Damien (Grégoire Isvarine), secrètement amoureux d’elle depuis toujours, mais qui sort avec Kate (Laure Millet), qui elle-même n’est pas insensible à Anne. Pendant ce temps, la petite Marie vient squatter car chez son père, il n’y a pas de Wifi, et aussi un peu pour les beaux yeux de Mathieu (Guilhem Valayé, que les spectateurs/trices de The Voice reconnaîtront), dont la nouvelle copine reste invisible.

Au fil des courts chapitres, qui permettent aux personnages de s’interroger sur l’amour et l’amitié, des thématiques qui dans ce cadre estival et littoral font forcément penser à Rohmer, on observe aussi la proximité entre les habitant(e)s, et leur ancrage dans la vie locale : Mathieu et Nana travaillent dans le tourisme, Kate et Damien sont commerçants, on croise aussi un policier municipal, un livreur de bois, ou encore Pépère, qui a formé tous les guides de la baie de Somme.

Et peu à peu, on finit par se demander… si l’inconnue pour laquelle Mathieu faisait des infidélités à Nana ne serait pas la baie elle-même. Celle qu’il observe en jouant mélancoliquement de la guitare, et qu’il arpente tout le jour, pendant que la jeune femme tourne en rond dans le petit bureau, jalouse des expéditions au grand air. La volontaire Nana (Sofiia Manousha rappelle ici son personnage de Cobra dans Le noir (te) vous va si bien), qui pense se réapproprier sa liberté en couchant avec d’autres hommes, découvre peu à peu que le salut pourrait bien venir d’ailleurs, et que la baie, loin d’être une ennemie, pourrait constituer une alliée. Et les voilà, ces jeunes femmes réconciliées, au son de la voix d’Arno entonnant le morceau d’Adamo évidemment attendu en résonance avec le titre du film, respirant l’air du large et d’une vie sans dépendre des hommes.

logo-movie-challenge-nblc

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :