Festival Premiers Plans 2021 – Petit Samedi

Quand il était enfant, Damien Samedi était surnommé « le petit Samedi » dans son village. Mais aujourd’hui, il est un toxicomane qui tente de s’en sortir et de construire une vie stable, épaulé par sa mère…

Movie Challenge 2021 : un film sur une addiction

Paloma Sermon-Daï a voulu se lancer dans une entreprise très personnelle pour son premier long-métrage, et pour cause : dans ce film documentaire d’une heure quinze, elle met en lumière son grand frère Damien, qui souffre d’une addiction à l’héroïne dont seule sa famille est officiellement au courant, et sa mère, Ysma, qui tente de l’aider comme elle peut.

Par son statut privilégié de fille et de sœur, la réalisatrice parvient à capter des moments très intimes du parcours des personnes présentées, au point qu’on en oublie la présence d’une caméra comme médium entre eux et nous. On a l’impression d’être vraiment dans la cuisine avec Ysma, lorsqu’elle s’invente un passage à la radio et en profite pour remercier tout son entourage comme si elle avait reçu un prix, avec Damien au bord de la Meuse, pensif, ou dans le cabinet de sa thérapeute.

Sans jamais chercher à masquer la réalité de la situation, le film reste très bienveillant et pudique. Souvent, montrer l’addiction au cinéma, c’est étaler des états de crise violents, voir des personnes perdre le contrôle d’elles-mêmes, en train de se piquer, de convulser, de faire des overdoses, etc. Ici, non. En apparence, Damien est un homme comme un autre, et même connu par le voisinage pour être gentil, serviable, à l’écoute des personnes qui connaissent des difficultés. En témoigne le métier de ses rêves tel qu’il le formule en rédigeant son CV : un poste polyvalent dans une maison de repos. On a parfois aussi l’image que les consommateurs/trices de substances illicites sont des fêtard(e)s, des gens qui se plaisent dans l’excès. Certes, on aperçoit en ouverture du film des images d’archive en boîte de nuit qui peuvent laisser penser que les débuts de la consommation de drogue de Damien ont eu un rapport avec la fête et la nuit. Mais les aspirations de l’homme sont tout à fait simples, avoir une vie « normale », se lever, travailler, rentrer chez soi, voir ses proches et cesser de leur causer du souci.

Car il y a sa mère, Ysma, personnage aussi émouvant que son fils, toujours inquiète de savoir où il se trouve, s’il va venir la voir et surtout s’il va réussir à construire une vie stable. On comprend peu à peu qu’elle a connu beaucoup de souffrances au quotidien, dans un milieu rural et modeste qui s’incarne dans les décors, pourtant elle tient toujours debout, même quand elle subit les moqueries des ados du village voisin, elle ne lâcherait pour rien au monde son « beau gamin ». Il y a des touches d’humour dans leurs conversations, comme lorsqu’elle lui raconte qu’il a embelli alors qu’il était un gros bébé chauve, des moments d’absurdité aussi comme la conversation sur les suicides sur les rails. Mais surtout beaucoup de tendresse et d’inquiétude réciproque. Chacun(e) sait qu’il/elle a pu causer des chagrins et des maux à l’autre, et voudrait alléger son fardeau. Parfois la compréhension est difficile, mais il émane une vraie bienveillance de cette relation.

Très sincère, ce documentaire a été pensé pour que les personnes souffrant d’addictions se sentent moins seules, pour témoigner et assumer aux yeux du monde un mal encore souvent tabou. Loin des stéréotypes des films sur la drogue, le métrage surprend par le calme qui s’en dégage, et s’apparente au parcours de thérapie entamé par le protagoniste : mettre des mots sur les maux pour mieux les cerner, les circonscrire et tenter de les dompter.

logo-movie-challenge-nblc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :