« Men & chicken » : on choisit pas sa famille

affiche-film-men-and-chickenElias et Gabriel découvrent à la mort de leur père qu’ils sont des enfants adoptés. Ils se rendent sur l’île où vit encore leur géniteur, un chercheur en génétique centenaire, et découvrent qu’ils ont 3 demi-frères, encore plus inadaptés qu’eux…

J’avais hésité à aller découvrir ce film en salles, étant donné mon intérêt prononcé pour le cinéma danois. Mais j’avais eu un peu peur du côté extrêmement bizarre qui se dégageait de l’affiche et j’avais reculé, selon le motif bien connu chez moi « j’ai peur que ça fasse peur ».

J’ai pris mon courage à deux mains tant que le film d’Anders Thomas Jensen était disponible sur arte.tv, en vertu de ma résolution de ne pas laisser mes craintes m’empêcher de découvrir des œuvres. Bon. Sur ce coup-là on ne peut pas dire que je m’estime forcément récompensée.

Le réalisateur qui s’intéresse toujours à des personnages particuliers et en marge a ici trouvé un sujet à sa mesure, avec ces hommes étranges même dans leur physique. Tous affublés d’un bec de lièvre, ce qui signe leur appartenance à la fratrie, ils ont surtout des traits difformes qui ont dû demander beaucoup de travail de maquillage car j’ai peiné à reconnaître Mads Mikkelsen, Nikolaj Lie Kaas (le Carl Morck des Enquêtes du Département V, que j’ai pourtant rencontré !) et Søren Malling (Torben dans Borgen). Un grand bravo à Anne Cathrine Sauerberg, Morten Jacobsen et Thomas Foldberg pour l’accomplissement de ces transformations physiques impressionnantes. Je suis obligée de reconnaître les grandes qualités techniques du film, à la fois dans le jeu des acteurs, qui ont dû s’en donner à cœur joie dans les nombreuses scènes de bagarre ou de destruction, mais qui réalisent aussi des performances sur les dialogues complètement absurdes et décalées où se répondent les obsessions de chacun (celle de Gregor pour l’assiette au chien par exemple).

L’esthétique est très soignée, avec un décor de vieille baraque à l’abandon peuplée d’un mobilier dépareillé de manoir hanté et d’objets inquiétants comme les animaux empaillés, une lumière brun-jaune à la Jeunet, et la bande-son est mystérieuse à souhait. On se trouve plongé dans une ambiance de conte façon Grimm, c’est-à-dire la version sordide des contes de fée, du genre du Cendrillon où l’on se coupe l’orteil pour enfiler la pantoufle de vair. D’ailleurs l’ouverture et la clôture du film font clairement écho au genre du conte avec une voix off féminine délicate et une lumière dorée nimbant les personnages.

Entre les deux, c’est plutôt les ombres qui dominent, les couloirs sombres et les pièces interdites, et cette figure de vieillard reclus qui fait finalement penser à un genre de Barbe-Bleue. Petit à petit, l’énigme se dévoile, même pour des personnages aussi abrutis et décousus. Et ce qu’on découvre est à la hauteur du côté glauque qui infuse toute l’histoire.

En voulant traiter du fait qu’on ne choisisse pas sa famille, et que chacun a malgré tout droit au bonheur, le cinéaste ne nous épargne aucun tabou. Le film assume totalement de mettre mal à l’aise, mais j’ai eu du mal à y adhérer. Il a été si difficile pour moi de m’attacher d’une quelconque façon à ces personnages ultra violents, idiots et libidineux que je me suis carrément endormie au bout d’une heure. J’avoue préférer voir de belles choses que des choses repoussantes et horribles au cinéma, et mon côté moral ne faisait sans doute pas de moi le public cible pour un tel film.

2 commentaires sur “« Men & chicken » : on choisit pas sa famille

Ajouter un commentaire

  1. J’ai également été assez déçue par le film que j’avais trouvé peu passionnant (et c’est si dommage). Par la même équipe, j’avais largement préféré Adam’s Apples !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :