« Le Prince Oublié », un film à jeter aux oubliettes !

affiche-film-le-prince-oublieTous les soirs, le papa de Sofia lui raconte une histoire pour qu’elle s’endorme. Dans le monde des histoires, elle est la Princesse et lui le Prince qui vient la sauver. Mais lorsque Sofia entre au collège, elle ne veut plus d’histoires pour dormir…

On m’avait bien mise en garde contre ce film, mais je me suis entêtée. Parce que depuis The Artist, j’ai tendance à vouloir laisser une chance à Michel Hazanavicius de renouveler l’exploit, et parce que son dernier film en date, Le Redoutable, tient une place particulière pour moi. Et puis, j’aime bien les films où l’on raconte des histoires, et je m’imaginais un univers à la Ocelot dans Princes et princesses ou Azur et Asmar.

J’ai eu un espoir au début avec ce détail du grincement de portière plutôt amusant qui montre que le père est très investi dans ses récits à sa fille. Et puis il y a quelques trouvailles sympathiques dans le décor urbain comme les panneaux publicitaires. Mais dès qu’on bascule dans l’univers des histoires, tout se gâte. Je n’arrive pas à comprendre que sur la base de cette idée, pas forcément mauvaise et qui rappelle en partie Vice Versa autour de la question de la fin de l’enfance (incarnée dans le film d’animation par Bing Bong), le réalisateur et son équipe se soient embarqués dans un décor aussi immonde. Ce monde des histoires est d’une laideur absolue, avec des couleurs tape-à-l’œil absolument pas assorties, en témoigne la tenue du Prince, encore pire que celle des biscuits Lu du même nom. Tout fait cheap, des costumes aux décors en passant par les effets spéciaux. Un côté décalé avec des inventions comme les « malmes magiques », pourquoi pas, des personnages bizarres dans les oubliettes qui rappellent les jouets de Toy Story, si on veut, un méchant de pacotille incarné par François Damiens en petite forme, passe encore, mais tout cela manque de magie et de sens de l’épique et du rêve. Total : on ne rit pas vraiment et on n’est pas émerveillé€ pour deux sous (et les enfants dans ma salle ne s’y sont pas trompés, une petite fille demandant sans cesse si c’était bientôt fini). Même dans la narration, on n’assiste pas vraiment aux histoires (une seule au début) et c’est aussi dommage car c’est ce qui m’avait appâtée au départ.

Côté monde réel, c’est un peu mieux grâce à la fraîcheur de Sarah Gaye et aux efforts de Bérénice Bejo pour introduire un peu de comédie et de piquant. Mais Omar Sy est en roue libre totale, donnant l’impression de réciter son texte une scène sur deux (celle des expressions avec chat, pourtant pas si mal écrite, tombe totalement à plat).

Sur le fond, si on aime assez la réflexion sur la transmission d’un patrimoine familial fait d’éléments de complicité comme le « check tartare » et l’importance de savoir laisser les enfants grandir et faire leurs propres expériences du monde et des relations aux autres, un point pose quand même grandement problème. Sofia est toujours considérée comme la Princesse à sauver dans le monde des histoires, son personnage est totalement passif, et ce n’est pas surprenant qu’en grandissant la petite fille veuille échapper à ce récit qui la place dans une posture de soumission archaïque où son seul choix est de se faire secourir par son papa ou par un camarade de classe. C’est d’autant plus problématique d’en rester à cette caractérisation de la fille comme Princesse incapable de se débrouiller seule dans un film destiné aux enfants d’aujourd’hui. À l’heure où l’on demande plus de parité, une meilleure représentation de la diversité des profils, et en particulier une réflexion accrue sur les rôles féminins, Le Prince Oublié fait l’effet d’une fiction des années 90 qui se serait trompée d’époque. Bref, un beau plantage.

3 commentaires sur “« Le Prince Oublié », un film à jeter aux oubliettes !

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :