« Une fille facile », apprendre la liberté

affiche-film-une-fille-facileC’est l’été, et Naïma, 16 ans, retrouve sa cousine Sofia, qu’elle avait perdue de vue depuis que celle-ci vit à Paris. Un soir, elles se font inviter sur un yacht…

J’ai rarement autant hésité à aller voir un film en salles que pour celui-ci. Au moment de sa présentation cannoise, certains échos qui le comparaient à Call Me By Your Name m’avaient intriguée. Depuis, j’avais vu passer le nom de Rohmer à son sujet. En revanche, toute la promo autour de Zahia Dehar m’agaçait copieusement : ce n’est pas la présence d’une personne dont la notoriété génère la curiosité qui rend un film bon ou même intéressant. J’ai pris les avis de mes copinautes (en particulier Laura de la team Fucking Cinéphiles et Amandine du Bleu du Miroir), et j’ai vu passer la bande-annonce. Ce qui m’a décidée, outre mon goût immodéré des chroniques estivales, c’est ce que j’ai aperçu de Naïma dans la bande-annonce.

Le film a eu un peu de mal à m’attraper en dépit de ses plages et de ses eaux bleu lagon. J’avais déjà repéré dans Grand Central (qui m’avait exaspérée en dépit d’un sujet fort) la tendance de Rebecca Zlotowski à surligner ses images, à manquer de nuance et de finesse. C’est encore le cas ici avec un usage discutable du gros plan qui a tendance à prendre les spectateurs/trices pour plus idiot(e)s qu’ils/elles ne sont. Oui, on a bien vu les fesses de Sofia, ses ongles longs peints de rouge descendant lascivement sur son ventre, son regard planté dans celui de sa petite cousine qui la surprend en train de se faire prendre par le riche propriétaire du yacht, la montre de luxe, le sac Chanel. On a compris qu’on cherche à nous provoquer, est-ce qu’on trouve ça sale, le désir, le sexe et l’argent ?

C’est dommage car d’autres plans sont plus intéressants esthétiquement (Naïma qui regarde sa mère dans l’ascenseur par exemple). Sur le fond, c’est un peu démonstratif : le film veut interroger la notion de liberté, féminine en particulier, et remettre en cause l’image associée à Sofia. C’est sûr qu’en termes de stéréotype, Zahia Dehar est bien choisie avec son physique de Barbie siliconée, comme le lui fait inélégamment remarquer le personnage de Clotilde Courau. Ce n’est toutefois pas parce qu’elle promène ses seins gonflés aux yeux de tous que Sofia est inculte ou bête (elle le prouve de façon assez peu fine une fois encore), et ce n’est pas parce qu’elle couche avec des hommes riches qui l’entretiennent qu’elle ne se respecte pas (la scène insistant sur le consentement est une idée intéressante, même si très appuyée aussi).

Au fond tout ce qui a trait à Sofia m’a assez peu intéressée, en revanche je suis contente de m’être déplacée pour découvrir la révélation Mina Farid. Touchante et authentique, elle incarne une ado qui rêve d’échapper aux influences (celle de sa mère qui la pousse à faire un stage dans le grand hôtel où elle travaille, celle de son meilleur ami qui voudrait qu’elle partage son rêve de devenir comédien). Sa fascination pour sa cousine n’a à mes yeux pas grand chose d’érotique, contrairement à ce que j’ai pu lire. Naïma la prend pour modèle, et voudrait devenir comme elle, mais la bienveillance de Philippe (Benoît Magimel, moins insupportable que souvent) la pousse à comprendre qu’elle doit trouver sa propre voie et comprendre qu’elle a ses propres principes et qu’ils ne valent pas moins que ceux des autres.

Bien loin de tout ce que j’ai pu lire à son sujet, ce film n’a d’intérêt qu’en tant que chronique coming of age de cette jeune fille attachante.

2 commentaires sur “« Une fille facile », apprendre la liberté

Ajouter un commentaire

  1. Alors je suis passé totalement à côté de ce film, je ne savais même pas que Zahia jouait dedans. Je ne sais pas si je le verrais, j’aime l’histoire mais j’ai peur de ne pas me mettre dedans justement par la présence de Zahia.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :