« Conte de printemps » : la parure

affiche-film-conte-de-printempsDans une soirée, Jeanne rencontre Natacha. L’une rechigne à aller dormir chez son compagnon parti en déplacement, l’autre est seule chez elle en l’absence de son père : elle lui propose de dormir chez elle…

Moi qui aime quasi exclusivement le cinéma à partir des années 2000, Éric Rohmer est l’un des rares cinéastes plus anciens dont l’œuvre m’intéresse et me touche. J’ai vu plusieurs films de la série Comédies et proverbes, avec une prédilection pour L’Ami de mon amie, et quelques autres de ses films, de manière disparate. J’aime surtout beaucoup l’influence qu’il a pu instiller dans le cinéma française, le goût des dialogues, de la réflexion sur les sentiments (tels qu’on peut les retrouver chez Emmanuel Mouret par exemple).

Je voulais voir les Contes des quatre saisons depuis assez longtemps, et Arte a eu l’excellente idée de les mettre à disposition sur son site pour plusieurs mois. J’ai décidé de les visionner dans leur ordre de sortie, en commençant donc par le Conte de printemps qui a en plus l’avantage d’être de saison.

Dès le début, la narration m’a parue un peu bizarre. Déjà, j’ai été frappée par toute l’ouverture durant laquelle aucun mot n’est prononcé : on suit Jeanne (Anne Teyssèdre) dans les rues puis dans un appartement où elle récupère des affaires puis de nouveau dans la ville jusqu’à un autre appartement… où elle tombe sur un inconnu qui se révèle le petit ami de sa cousine à qui elle a prêté son studio. Elle reçoit sur ces entrefaites un appel d’une amie, et on la retrouve à une soirée, où elle va rencontrer Natacha (Florence Darel), ce qui donne le point de départ de l’intrigue. J’ai trouvé toute cette exposition un peu emberlificotée, surtout que la cousine et son copain, l’amie, les gens de la soirée, ne sont que des prétextes qui n’ont de personnalité propre à aucun moment dans le film : ce sont juste des ressorts permettant au scénario d’aller dans une même direction : renvoyer toujours Jeanne chez Natacha.

Si j’ai plutôt apprécié les deux jeunes femmes et leur soudaine amitié (encore que celle-ci semble vraiment très soudaine), j’ai été moins convaincue par le père de Natacha (Hugues Quester) et Ève (Eloïse Bennett) dont j’ai eu l’impression qu’ils déclamaient leur texte avec peu de naturel.

Sur le fond, en dépit d’élans vers des conversations philosophiques, il est surtout question de la rivalité entre deux jeunes femmes : la fille et la petite amie d’Igor. C’est la présence soudaine de Jeanne qui va faire éclater les tensions latentes, bien malgré elle. La détestation réciproque des deux filles se cristallise sur un objet, un collier de famille qui a été mystérieusement perdu et que chacune accuse l’autre d’avoir subtilisé pour lui nuire. En dépit d’un certain charme dans cette histoire de bijou évaporé qui rappelle les nouvelles de Maupassant, je n’ai pas complètement accroché à l’ensemble que j’ai trouvé décousu, même si je n’ai pas pour autant passé un mauvais moment. Un Rohmer plutôt anecdotique donc à mes yeux, mais j’espère que les autres contes me séduiront davantage.

7 commentaires sur “« Conte de printemps » : la parure

Ajouter un commentaire

  1. Je me suis également lancée dans les Contes de Rohmer. Il faut juste que je regarde bientôt Conte d’automne. Dans l’ensemble j’ai bien aimé les 3 autres volets (même si celui-là se retrouve… 3e sur 3 ahaha), mais ca reste effectivement assez anecdotique.

    1. C’est surtout l’été que j’avais envie de voir au départ. Je me demande si je n’ai pas vu l’hiver il y a loooongtemps à la télé, on va voir s’il me rappelle quelque chose.

      1. J’ai commencé par L’été et j’ai trouvé le film sympa, bien porté par Poupaud (un Vincent Lacoste avant l’heure). Hiver est vraiment mims comme film, peut-être trop ahah.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :