« 20 ans d’écart » : chou mais pas fou

affiche-film-20-ans-decartAlice approche de la quarantaine et se rêve rédac’chef de Rebelle, le magazine féminin pour lequel elle écrit. Dans un avion, elle croise Balthazar, 20 ans, qui récupère la clé usb qu’elle a oubliée…

Ce film ne m’avait jamais attirée plus que ça, il faut dire que je ne suis pas une spécialiste des petites comédies romantiques. Mais comme il se trouve que j’ai beaucoup aimé les prestations de Virginie Efira dans Caprice et Victoria, quand il est repassé à la télé, je me suis dit « pourquoi pas le rattraper ? ».

C’est une comédie romantique honnête, qui ne triche pas sur la marchandise. Si on veut voir un film français léger et sympathique, plutôt rigolo, très prévisible, avec des personnages assez bien campés, alors le film de David Moreau est adapté pour passer une bonne soirée, ce qui a été mon cas. On est tout à fait dans la veine des autres comédies romantiques de la même époque, comme La Chance de ma vie.

Cela dit, en dépit des facéties du tandem Efira-Niney, qui fonctionne très bien, et qui a réussi à me rendre sympathique le temps du film cet acteur que je trouve généralement surcoté (tant pis si je ne me fais pas que des ami(e)s), j’ai trouvé que le film manquait un peu d’élan. Les gags sont présents, la romance est mignonne, mais cela ne va pas très loin.

Surtout, j’ai eu l’impression que les scénaristes avaient passé au shaker tout un tas de références du domaine de la comédie et avaient rajouté bien peu d’éléments de leur cru. On pense au Diable s’habille en Prada pour l’ambiance dans les bureaux de « Rebelle », et à Comment se faire larguer en dix leçons pour le boyfriend utilisé à son insu pour des raisons professionnelles. On pense aussi à Amour et turbulences, sorti à peu près en même temps, pour la rencontre en avion, à Toute première fois pour la déclaration en amphi, et au récent Victoria pour le portrait de femme de pouvoir un peu paumée dans sa vie privée qui s’entiche d’un homme plus jeune.

Mais j’ai clairement préféré Victoria qui, tout en restant drôle, avait plus de fond et de folie. Malgré quelques personnages bizarres (le père de Balthazar entre autres, assez gênant), et quelques scènes bien trouvées (le jeu de piste jusqu’au scooter rose), le tout est globalement lisse et convenu.

Reste la prestation investie et pétillante des deux acteurs principaux pour faire prendre la mayonnaise, même si cela ne suffit pas à faire d’un film divertissant une œuvre qu’on retient.

6 commentaires sur “« 20 ans d’écart » : chou mais pas fou

Ajouter un commentaire

    1. Haha je n’apprécie pas vraiment Niney (sauf quelques rôles comme Frantz) mais j’aime bien Efira. ^^ Et clairement oui, en fait je l’ai vu y a quelques mois et je m’en rappelle quasi pas.

  1. J’ai trouvé le film sympathique mais par rapport à la question de la différence d’âge, je trouvais que ça se mouillait pas trop…

    1. Ouais c’est sympathique voilà. Effectivement c’est pas engagé quoi. Mais à vrai dire je l’ai vu il y a plusieurs mois et je n’en ai presque aucun souvenir haha !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :