« La vraie vie » de Marie McFly

couverture-livre-la-vraie-vieC’est une famille en apparence normale qui vit dans un lotissement moche. Sauf que la mère est une amibe, le père un passionné de chasse et de whisky qui a réservé une chambre à ses trophées, et que la fille aime la chantilly sur les glaces… 

Ce livre est sans doute le premier roman de cette rentrée littéraire qui m’intriguait le plus, et vous savez sûrement à quel point j’aime les premiers romans.

J’ai eu la chance d’être invitée à la présentation de la rentrée littéraire de L’Iconoclaste et je remercie cette maison pour ce chouette partenariat qui m’a donc permis de me plonger dans ce livre avant sa sortie.

Le lecteur est embarqué dès les premières lignes, entraîné dans les pensées d’une petite fille futée qui va devenir une jeune fille de caractère. D’emblée, on a de quoi plaindre la narratrice et son petit frère Gilles, nés dans une famille bizarre et dysfonctionnelle, au cœur d’un lotissement gris et terne où il ne se passe pas grand-chose.

J’ai aimé rapidement l’ambiance malsaine qui se dégage du récit, l’impression qu’une menace plane au-dessus des enfants, que les choses ne peuvent que mal tourner quelque part. Et pourtant il y a au milieu de la tristesse et des problèmes des éclats de lumière comme la relation des enfants avec Monica, une voisine, ou le rire pétillant de Gilles. Cette histoire sordide finalement assez réaliste, qui montre que la violence et le drame peuvent se nicher partout, y compris dans les quartiers les plus ordinaires, gagne beaucoup à être racontée du point de vue d’une enfant. En effet, la façon de voir le monde de la jeune fille, qui rêve de remonter le temps pour tout arranger après un accident tragique, a quelque chose d’un peu magique. On se retrouve dans un univers de conte macabre où la forêt et la nuit sont des éléments inquiétants classiques et où les adjuvants sont associés à des figures légendaires (Monica serait une fée et le Champion une sorte de chevalier blanc, le père pouvant sans conteste passer pour l’ogre).

Ce mélange de réalisme cru et glauque et d’une fantaisie parfois morbide mais aussi sensuelle s’est développé dans mon esprit sous les traits d’un décor à la Burton sauce Jean Teulé. Bref, vous l’aurez compris, il ne s’agit pas vraiment d’une lecture légère. Clairement le livre s’enfonce dans la noirceur des âmes humaines, et si l’horreur prend des surnoms animaliers (la hyène, la vermine), elle est pourtant bien dans le récit le propre de l’homme, les animaux n’étant que des consolations ou des victimes.

À un moment, je me suis demandé ce qu’il allait vraiment advenir de Gilles, sorte d’Enfant et les sortilèges perturbé. Je ne suis pas complètement persuadée d’avoir adhéré au final proposé par Adeline Dieudonné le concernant, mais j’admire la clôture propre de l’histoire qui trouve une résolution à l’image de son intrigue, mêlant réalisme et imaginaire.

Ce qui m’a surtout transporté, c’est cette jeune narratrice à la voix si particulière et à la force de vie hors du commun. J’ai retrouvé en elle quelque chose de Shell dans Ma Reine l’an dernier (déjà chez L’Iconoclaste), comme un étendard de l’enfance maltraitée. La différence, c’est cette intelligence dont elle semble à peine avoir conscience, qui tient du miracle vu sa famille et qu’elle semble n’attribuer qu’à la motivation. Entre les lignes, on lit le parcours d’une jeune femme dont l’ambition scientifique ferait un beau modèle féministe. Entre les travaux de Marie Curie et les rêves de Retour vers le futur, il y avait très certainement la place pour ce beau personnage féminin chez qui l’amour et la fureur de vivre transcendent l’esprit et permettent tous les espoirs d’inventions.

Ce récit singulier si abouti pour un premier roman sera très certainement un des incontournables de cette rentrée.

Publicités

17 commentaires sur “« La vraie vie » de Marie McFly

Ajouter un commentaire

  1. Waow ! Ça a l’air super cette histoire. Je ne connaissais pas la maison d’édition alors ça fait une raison de plus de lire ce premier roman ! Merci pour ton conseil lecture 😉

  2. On m’a récemment fortement conseillé cet ouvrage. Ton avis me donne encore plus envie de le découvrir. En tout cas, le personnage principal a de grandes chances de me plaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :