« Place publique » : la rançon du succès

affiche-film-place-publique
Castro, animateur sur le déclin, est convié à la crémaillère de sa productrice Nathalie, qui est aussi la sœur de son ex-femme, Hélène. Ils y retrouvent le gratin parisien ainsi que leur fille, Nina, qui vient d’écrire un livre…
 

Movie challenge 2018 : un film avec un acteur que j’adore

Pour cette catégorie du Movie challenge 2018, le terme « que j’adore » est très clairement exagéré dans mon cas. Rares sont les acteurs que j’apprécie vraiment beaucoup et dont je suis avec intérêt toute la filmographie. Je ne sais même pas s’il existe un seul acteur dont j’aurais vu tous les films, c’est dire. Et puisque je ne vais pas vous parler d’Heath Ledger tous les ans (et que j’ai assez pleuré), j’ai décidé de changer un peu de registre et d’accorder cette catégorie flatteuse à un acteur que j’ai découvert en fait assez récemment et qui me fait beaucoup rire : Jean-Pierre Bacri.

Je l’avais vu pour la première fois dans le bizarre La vie très privée de Monsieur Sim où il m’avait déjà fait rire mais c’est dans Le Sens de la fête (et d’autant plus en l’entendant parler lors de l’avant-première) que je l’ai trouvé vraiment très drôle. D’ailleurs, à voir la bande-annonce, il me semblait que Place publique s’inscrivait dans la même veine du « film choral autour d’un événement festif » que le récent Toledano-Nakache. Une bonne raison d’y aller, donc, d’autant plus que c’était mon premier Jaoui-Bacri (bien sûr, j’ai prévu de voir Un air de famille depuis longtemps, il est quelque part dans ma – très – longue LAV (oui, après la PAL, j’inaugure le terme de Liste À Voir)).

Je remercie donc vivement mon partenaire Le Pacte qui m’a permis d’aller découvrir ce film en salles. J’ai vraiment passé un excellent moment, même si finalement le film n’est pas si proche du Sens de la fête que je l’avais imaginé. Certes, on retrouve Bacri en grande forme, toujours aussi ronchon en présentateur télé sur le retour, accompagné de Kévin Azaïs, ici son patient chauffeur dont on pressent rapidement l’arc narratif, mais que l’on suit avec plaisir tout de même.

Le film réussit à allier plusieurs niveaux de comiques, avec des blagues très premier degré qui fonctionnent parfaitement grâce au rythme millimétré (la conversation au sujet des espèces en voie d’extinction, par exemple), un comique de répétition avec Samantha, la serveuse-groupie, un comique de gestes avec le voisin agriculteur qui broie la main des invités… Mais aussi, surtout, un humour plus grinçant dans la satire de ce milieu de Parisiens qui viennent se mettre au vert et imposer leurs festivités au tranquille voisinage. Étant moi-même Parisienne d’adoption, je me suis reconnue dans le côté égocentré de ce milieu (et aussi dans les casseroles du karaoké !). En plus de passer au vitriol ces mondains qui ne jurent que par les apparences, l’orgueil et les réputations, Agnès Jaoui réussit à instiller des sujets importants avec une grande finesse, parfois en quelques minutes seulement : la fidélité, le désir de plaire et de rester jeune, la jalousie, les relations parents-enfants, l’immigration, les idéaux de gauche et le virage à droite qui accompagne souvent le vieillissement.

D’une grande richesse, le film a aussi le mérite de m’avoir fait découvrir Nina Meurisse (Nina), et de nous offrir quelques délicieuses reprises (« Les feuilles mortes », « Osez Joséphine ») au long d’une BO très bien choisie.

logo-movie-challenge-nblc

Publicités

6 commentaires sur “« Place publique » : la rançon du succès

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :