« Snow Therapy » : sous les avalanches…

affiche-film-snow-therapyEbba, Tomas et leurs deux enfants débarquent dans une station de ski française pour consolider les liens familiaux et permettre au père de décrocher de son boulot. Alors qu’ils déjeunent au restaurant d’altitude, une avalanche leur cause une grosse frayeur…

Movie challenge 2018 : un film primé à Cannes

Avant la Palme en 2017 pour The Square, Ruben Östlund avait déjà fait parler de lui à Cannes à plusieurs reprises, mais en particulier en 2014 avec ce Snow Therapy qui avait décroché le Prix du Jury de la sélection « Un certain regard ».

Et cela lui va bien, car le cinéaste prouvait déjà, avant son film si brillant sur l’art contemporain, sa capacité à poser un regard affûté sur les situations du quotidien, de préférences les plus porteuses de malaise. Ici on suit une famille qui peut paraître tout à fait normale et épanouie même si des jalons sont posés dès le tout début du film pour laisser entrevoir une tension. Celle-ci va se révéler après la scène de l’avalanche durant laquelle, alors qu’Ebba tente de protéger les enfants, Tomas s’enfuit à toutes jambes. Cette scène visuellement remarquable est le déclencheur du mouvement qui anime toute la suite du film.

Comment Ebba et Tomas vont-ils gérer ce qui s’est passé ? Si la jeune femme tente d’aborder le sujet assez rapidement avec son compagnon, celui-ci se défile, et elle n’insiste pas. Mais le ver est dans le fruit et ne tardera pas à ressortir… dans les situations les plus incongrues. Le cinéaste s’appuie sur des petits détails pour montrer ce qui se joue en silence, notamment lorsque le couple se brosse les dents tous les soirs. Surtout, il orchestre de magnifiques scènes de dîners extrêmement gênants, avec des inconnus ou des amis du couple. Les réactions des spectateurs varieront sans doute selon leur sensibilité. Personnellement je suis assez cliente d’un certain humour grinçant, voire noir, et j’ai donc trouvé la situation assez comique. J’ai en particulier ri (intérieurement, ce n’est pas le genre de films à provoquer des fous rires) lorsque la dispute contamine les amis du couple qui faisaient pourtant preuve de bonne volonté pour essayer de calmer le jeu.

Plus intimiste et moins exceptionnel que The Square tant dans le fond que dans la forme, Snow Therapy fait tout de même preuve d’inventivité et de finesse, par exemple avec l’utilisation du thème musical récurrent de « L’Été » de Vivaldi, de préférence avec des plans de sommets enneigés pour une touche d’ironie subtile. On notera aussi les beaux paysages de montagne et les chouettes plans sur les skieurs (ce qui n’est pas très étonnant quand on sait que Ruben Östlund a commencé par réaliser des films sur le ski).

Un film intelligent et fin comme je les aime, qui m’a donné envie de suivre de près la carrière du cinéaste suédois.

logo-movie-challenge-nblc

Publicités

10 commentaires sur “« Snow Therapy » : sous les avalanches…

Ajouter un commentaire

  1. Il faudrait que je le revois, surtout depuis mon amour pour The Square ! A l’époque j’avais été un peu mitigée mais j’avais trouvé la mise en scène remarquable et les thématiques soulevées bien traitées !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :