Mots-clés

J’avais trouvé l’année 2016 particulièrement riche d’un point de vue littéraire, et je dois avouer que 2017 ne m’a pas semblé une très grosse année. Sans avoir été particulièrement déçue par mes lectures, j’ai eu l’impression de lire moins de romans marquants. C’est parti tout de même pour le rituel top 10 !

  1. Au pied de la lettre

6832-Couv-Au-pied-1ere-Cfilet-V2

C’est toujours un plaisir de retrouver Isabelle Minière. Pour sa troisième parution chez Serge Safran, l’auteur nous plonge aux côtés d’un personnage pétri de doutes dans l’univers de la psychiatrie. C’est toujours souriant et mélancolique, frais et bien écrit, mais pour son prochain roman j’espère que l’auteur me surprendra un peu plus !

  1. Un jour tu raconteras cette histoire

couverture-livre-un-jour-tu-raconteras-cette-histoire

Découvrir Joyce Maynard avait été l’un de mes meilleurs moments culturels de 2016. Après Les Règles d’usage, cette grande dame de la littérature américaine nous offre un témoignage intime et poignant de son histoire avec son mari Jim, emporté par un cancer du pancréas. C’est beau, vrai et vivant en dépit d’un sujet dur.

  1. Ma Reine

couverture-livre-ma-reine

Le premier roman du réalisateur Jean-Baptiste Andrea a été ma petite surprise de Noël ! Emprunté in extremis à la médiathèque de mon enfance pour les vacances, cette lecture bouleversante dans un décor digne de La Gloire de mon père s’est taillé une place dans mon top 10, que je le veuille ou non ! Sans aucun doute la révélation de l’année, qui a mérité son prix du Premier Roman.

  1. Neverland

couverture-livre-neverland

On connaissait la plume limpide de Timothée de Fombelle au rayon enfant, on la retrouve ici avec bonheur dans ce récit partiellement autobiographique d’une chasse à l’enfance, l’occasion d’évoquer des souvenirs tendres et des figures familiales inoubliables. À savourer sous un plaid avec une tasse de thé (feu de cheminée en option).

  1. Arrêt non demandé

couverture-arret-non-demande

L’autre révélation de l’année, c’est Arnaud Modat, l’auteur d’Arrêt non demandé. Plus recueil que roman, cette compilation de récits variés embarque le lecteur grâce à ses personnages décalés et son humour désopilant, souvent corsé. C’est noir, c’est drôle, c’est déjanté, on n’a qu’une hâte, c’est de lire le prochain ouvrage de la nouvelle recrue de l’école Alma !

  1. La Baleine thébaïde

couverture-la-baleine-thebaide

Un roman de Pierre Raufast, c’est pour moi une friandise attendue avec impatience. Un peu désappointée par la tournure prise par ce nouveau récit scientifique et maritime, bien différent de la rocambolesque Fractale des raviolis enchâssée et de la philosophique Variante chilienne, je n’en apprécie pas moins les personnages attachants et la capacité à surprendre toujours renouvelée de cet auteur devenu incontournable.

  1. Femme à la mobylette

couverture-livre-femme-a-la-mobylette

Jean-Luc Seigle est un de nos rares auteurs français engagés, mettant en scène dans ses romans des figures sacrificielles de petites gens brisées par la société. Ici, la trajectoire sublime et tragique de la femme à la mobylette émeut et interroge comme un film de Robert Guédiguian (on serait d’ailleurs totalement pour une adaptation !).

Et voici le podium 2017 ! On applaudit bien fort les auteurs de…

  1. Un loup pour l’homme

couverture-livre-un-loup-pour-lhomme

Qui aurait cru qu’un roman sur la guerre d’Algérie, en partie biographique qui plus est, risquait de se retrouver sur le podium de mon année littéraire ? Pourtant, Brigitte Giraud a su me toucher avec l’histoire du jeune Antoine, qui refuse de tenir une arme et fait de la survie d’Oscar, soldat amputé d’une jambe, son combat personnel. Douloureux et profondément humain, cet éloge de la fragilité a tout pour conquérir le grand public (et le cinéma…).

  1. L’écliptique

couverture-livre-l-ecliptique

Il a été injustement ignoré des sélections étrangères des grands prix littéraires, et surtout bien peu médiatisé au regard du succès du premier roman de l’auteur, Le Complexe d’Eden Bellwether. C’est pourtant l’un des tout meilleurs livres de l’année, qui prouve que Benjamin Wood n’a rien perdu de son talent et qu’il nous réserve encore de très belles lectures, pleine de souffle, de tension et de réflexion. Un roman intelligent, sensible, à la narration très bien mené.

  1. Les vérités provisoires

couverture-les-verites-provisoires

Pas de doute à mes yeux, le roman d’Arnaud Dudek est la pépite de 2017. Sur un sujet auquel d’autres se sont confrontés – pas toujours avec la même finesse –, la vie après la disparition d’un proche (traitée aussi par Monica Sabolo cette année), l’auteur atteint l’équilibre après lequel couraient ses précédents écrits entre mélancolie et optimisme. Ses personnages sont les plus attachants que j’ai rencontrés cette année, j’aurais voulu les suivre au-delà du point final ! On en redemande !

 

Comme toujours, un petit mot pour mes lectures déconnectées de l’actualité littéraire pour conclure. Ma traditionnelle lecture de classique en anglais a été Jane Eyre, pas vraiment un coup de cœur. Mais l’une de mes plus grandes émotions littéraires de l’année est due à Jungle, le très beau roman d’amitié adolescente de Monica Sabolo, qui m’a plus enthousiasmée que Summer.

 

Et vous, quels ont été vos livres préférés cette année ?

Publicités