Mots-clés

,

Vu en novembre 2016, Whiplash est le film choisi pour le Popcorn CinéClub du mois de juillet, dont le thème était la musique. Un film intense qui ne laisse pas indifférent et annonçait déjà le grand talent de Damien Chazelle, avant La La Land

Lily lit

whiplashAndrew Neiman a un rêve : devenir batteur professionnel. Il se voit déjà en légende du jazz, et pour cela, il doit se faire remarquer par Terence Fletcher, le professeur le plus exigeant du conservatoire… 

Je l’avais raté en salle mais après toutes les critiques positives que j’avais entendues à son sujet, j’étais bien décidée à rattraper Whiplash. Ce film au nom énigmatique (il s’agit en fait du titre d’un morceau de Hank Levy, interprété à de nombreuses reprises dans le film) a créé en 2013 un joli succès surprise au festival de Sundance.

Damien Chazelle adapte ici son propre court-métrage autour d’un sujet peu courant au cinéma, le milieu du jazz, et plus particulièrement la formation des musiciens professionnels. Comme dans toute discipline exigeante, on imagine que l’enseignement doit être long et demander beaucoup d’efforts, mais les situations révélées par le film vont au-delà de ce que l’on pourrait…

View original post 315 mots de plus

Publicités