2016 a été une bonne année en littérature. Je n’ai pas compté le nombre de romans de l’année que j’ai lus, mais sans doute plus que l’an dernier, grâce à mes nouveaux partenaires pour la rentrée littéraire, que je remercie de leur confiance. Le top n’a pas été simple à établir…

10. Journal d’un homme heureux

journaldunhommeheureux

Les journaux ne constituent pas mon genre de prédilection, mais quand Philippe Delerm écrit le sien, on se délecte forcément de la joie et de la poésie qu’il insuffle dans le quotidien. J’ai aimé ses réflexions sur l’univers littéraire, mais aussi de voir évoluer sa famille sereine et aimante.

9. Journal d’un vampire en pyjama

journaldunvampireenpyjama

Encore un journal ! En retraçant son parcours de malade atteint d’un trouble immunitaire grave, Mathias Malzieu produit à mon sens son meilleur livre, atteignant le point d’équilibre entre sérieux et onirisme. Un récit d’autant plus touchant qu’il rend un vibrant hommage au corps médical.

8. Sur une majeure partie de la France

surunemajeurepartie

Une fois de plus, l’écriture de Franck Courtès a su m’émouvoir. À travers l’histoire de deux jeunes gens que tout oppose, l’un sombre et l’autre lumineux, l’auteur dépeint l’évolution d’une campagne méprisée par les citadins et colonisée par les banlieues, et pointe du doigt la société de consommation. Un tournant engagé réussi pour cet auteur à l’univers intimiste.

7. Treize

treize

Petite surprise de dernière minute, le premier roman d’Aurore Bègue s’est invité dans mon top comme une évidence. Un drame familial perçu par le prisme d’une toute jeune adolescente attachante, et un mélange de luminosité et de douleur qui sied parfaitement à cet âge des contrastes, font de cette auteur une plume à suivre !

6. On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise

onnestjamaisalabri

Isabelle Minière revient avec un personnage encore une fois très sensible, ancré dans une douloureuse solitude. J’ai trouvé comme toujours ses analyses psychologiques d’une grande justesse et son style musical et doux. Peu à peu l’intrigue offre des rebondissements inattendus qui tiennent le lecteur en haleine jusqu’au bout !

5. Pas trop saignant

pastropsaignant

C’est un bref roman qui n’a pas besoin de s’étaler pour toucher au but. Un héros malgré lui pris d’un coup de folie qui embarque des vaches destinées à l’abattoir et un enfant placé, et voici le lecteur lui aussi sur les routes de l’écriture douce-amère de Guillaume Siaudeau. Un livre aussi douloureux que tendre et qui fait mouche !

4. Anatomie d’un soldat

parker-h-anatomie-dun-soldat

Sur un sujet d’autant plus difficile qu’il est autobiographique, Harry Parker, ancien soldat amputé des deux jambes après avoir sauté sur une mine, réussit à produire une œuvre éminemment littéraire, en faisant raconter l’histoire par les objets du quotidien. Un roman bouleversant et inoubliable.

3. Repose-toi sur moi

reposetoisurmoi

Le nouvel opus de Serge Joncour a amplement mérité son prix Interallié ! L’auteur ose une romance décalée et intelligente, qui interroge le rapport au travail, à l’argent et aux stéréotypes et brosse le portrait de deux êtres attachants que tout semble opposer. Le tout avec un style toujours juste et tout en finesse.

2. Les règles d’usage

lesreglesdusage

J’ai découvert Joyce Maynard avec ce livre magnifique, qui évoque la reconstruction d’une adolescente dont la mère a péri le 11 septembre 2001. S’ensuit un voyage peuplé de rencontres initiatiques qui donnent à Wendy l’occasion de révéler ses qualités humaines. C’est vivant, prenant et éminemment romanesque.

1. Chaque seconde est un murmure

chaquesecondeestunmurmure

Après Zoé, 4e de mon top l’an dernier, Alain Cadéo a fait encore plus fort avec ce roman. Chaque ligne, chaque image, semble avoir été pesée, millimétrée pour devenir un bijou de poésie et de philosophie, sans que l’ensemble ne perde en sentiments ni en spontanéité. Onirique, troublant, ce livre est de ceux qui vous habitent encore longtemps une fois refermés.

Je m’en suis tenue ici aux livres de 2016. Mais cette année, j’ai aussi eu l’occasion de faire plusieurs belles découvertes plus anciennes. Côté classiques, la lecture de Far from the madding crowd (Loin de la foule déchaînée) en VO a été un vrai plaisir. Mais la lecture qui m’a le plus marquée est sans conteste Le complexe d’Eden Bellwether. Benjamin Wood s’y montre d’une maîtrise hallucinante pour un premier roman, et j’ai été complètement scotchée du début à la fin du livre, comme je ne l’avais pas été depuis Les Apparences. Autant dire que je bous d’impatience de lire son prochain livre, annoncé en France pour l’été 2017.

Et vous, quels ont été vos livres préférés cette année ?

Publicités