10-things-i-hate-about-youLorsqu’il débarque au lycée de Padua, Cameron tombe immédiatement amoureux de Bianca. Problème : le père de celle-ci est très strict et refuse qu’elle ait un petit ami… à moins que sa grande sœur, la féministe et indépendante Kat, n’en ait un elle aussi !

Movie challenge 2016 : un film avec un acteur que j’adore

Pour cette catégorie du Movie challenge, je n’ai pas beaucoup hésité. Des acteurs dont je suis de près ou de loin la carrière, il y en a un certain nombre. Mais la formulation un peu excessive de la catégorie m’a ramenée à un âge où l’on ne peut apprécier sans adorer, et où un crush de cinéma a toute son importance. Alors j’ai pensé que c’était sans doute l’occasion idéale pour rendre hommage à une figure marquante de mon adolescence.

À quatorze ans, mon film préféré s’appelait Chevalier, je me souviens même l’avoir imposé à mes copines pour mon anniversaire. Je ne l’ai pas revu depuis la mort de son acteur principal, et aujourd’hui encore je n’en ai pas eu le courage. À la place, j’ai choisi une romcom lycéenne que je voulais voir depuis longtemps. J’ai pensé qu’il serait peut-être plus « facile » de choisir un film léger que d’explorer des rôles plus sérieux de la carrière d’Heath Ledger.

Je pense que je me suis trompée là-dessus : rien de plus triste que de voir un défunt tout sourire et en pleine jeunesse. J’ai donc été tiraillée pendant tout le film entre un chagrin bien réel et l’amusement que me procurait l’histoire.

Je dois avouer que je craignais un peu de trouver le film excessivement vieilli et mièvre, voire stupide (ce que je pense souvent des comédies pour ados). C’est vrai, l’image est datée et l’intrigue assez banale. Il paraît qu’il s’agit d’une adaptation de La Mégère apprivoisée. Malgré les quelques allusions qui lui sont faites, je doute que Shakespeare reconnaîtrait là son œuvre…

Cependant, j’ai eu l’impression de retomber en adolescence et je me suis vite laissé prendre à cette histoire de dates adolescents. Qui va sortir avec qui ? Qui du poseur Joey ou du malin Cameron s’attirera les faveurs de Bianca ? Patrick séduira-t-il la méfiante Kat ? Bien sûr, les réponses sont prévisibles, mais cela fait partie du charme de ces comédies romantiques dans lesquelles ce qui compte est moins la fin que les moyens. Si le coup de foudre de Cameron pour l’insupportable Bianca m’a laissé indifférente, je me suis prise d’affection pour Kat (Julia Stiles), la grande sœur féministe. Bien sûr, il s’avère que, comme toutes les filles (vous entendez mon rire ironique ?), Kat a besoin d’un homme qui l’aime telle qu’elle est, ce qui diminue le mérite de sa rébellion. En même temps, quand l’homme en question est Patrick Verona (quand je parlais d’allusions à Shakespeare !)… Mais finalement le sujet n’a pas tellement vieilli, il me semble que ces questions de « faire ou pas ce qu’on attend de nous en tant que filles » sont encore complètement d’actualité dans les cours de lycée.

Et puis, si l’on s’en tient au genre de la comédie, le contrat est rempli, avec des scènes vraiment drôles (mention spéciale à madame la proviseur qui écrit des romans érotiques).

Bref, j’ai ri, j’ai retrouvé mon cœur d’ado pendant 1h40, j’ai trouvé l’ensemble pas si bête, et j’ai bien entendu pleuré comme une madeleine pour finir. L’hommage est sans doute un peu étrange et décousu, j’en ai conscience, mais il est sincère. Et promis, pour le Movie challenge de l’année prochaine, je vous parlerai de Chevalier, même si toute une boîte de Kleenex doit y passer !

Publicités