larnacoeurAlex a un drôle de métier : avec sa sœur et son beau-frère, il a créé une agence de briseur de couples. Il s’engage à séduire sur commande les femmes malheureuses en ménage. Mais un jour, un client lui demande d’empêcher le mariage de Juliette, qui semble pourtant très amoureuse de Jonathan…

Movie challenge 2016 : une comédie 

Comment ai-je pu passer à côté de cet énorme succès depuis 2010 ? Ce n’est pas faute d’en avoir entendu du bien, pourtant, à maintes reprises. Mais je dois le confesser : ce film ne m’a jamais tentée. La première raison à cela est un casting qui n’avait rien pour me séduire. Je sais que Romain Duris a beaucoup de fans mais pour ma part je ne comprends pas ce qu’on lui trouve et il m’a paru antipathique dans la plupart de ses rôles. N’étant pas très fan de Vanessa Paradis non plus, et craignant que le tandem Julie Ferrier-François Damiens ne tombe dans des vannes un peu lourdes, j’ai passé mon tour sans regrets.

Mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et j’ai donc décidé de laisser une chance à ce film, finalement, puisqu’il semble avoir fait l’unanimité. Dès le début, j’ai éprouvé un mélange d’amusement mais aussi de gêne face à tout ce stratagème destiné à détourner une femme de son compagnon (Amandine Dewasmes, que j’ai eu plaisir à retrouver après son joli rôle dans le très fort Toutes nos envies). J’ai tenté de mettre de côté le sentiment négatif que m’inspirait le business d’Alex et de sa famille afin d’entrer vraiment dans l’histoire.

Au fur et à mesure, je me suis prise à vraiment m’amuser, car il est clair que Pascal Chaumeil maîtrise l’aspect comique (il a aussi travaillé pour des séries comme Fais pas ci, fais pas ça). Bien sûr la drôlerie arrive souvent lors des apparitions de personnages secondaires déjantés comme Marc (François Damiens), bête et voyeur et qui rêve de séduire les femmes comme son beau-frère, ou Sophie (Héléna Noguerra), la copine nymphomane de Juliette. Il ne faut pas compter sur la crédibilité, car les rebondissements s’enchaînent et les stratagèmes des trois comparses sont tous plus aberrants les uns que les autres. Mais l’ensemble fonctionne et donne envie de savoir si Alex va parvenir à ses fins.

Concernant l’aspect plus « sentimental » du film, j’ai été nettement moins convaincue. J’ai eu beaucoup de mal à croire qu’Alex, qui a eu l’occasion de séduire des dizaines de femmes avec son étrange profession, tombe sous le charme de cette Juliette qui ne lui ressemble en rien, est une petite fille gâtée nageant dans le luxe, et à laquelle il ment en permanence. J’imagine que c’est surtout le fait qu’elle lui résiste qui crée un challenge. Quant à elle, comment croire que, si elle découvrait la supercherie, elle s’intéresserait tout de même à cet homme payé pour lui faire annuler son mariage ? Alors que son promis (Andrew Lincoln, que j’ai appelé Rick pendant tout le film, merci The Walking Dead) semble avoir toutes les qualités et être très amoureux d’elle…

Bref, un bon divertissement, avec quelques scènes d’anthologies (notamment la danse de Dirty Dancing, très réussie) mais qui, à mon sens, ne méritait pas tant d’engouement. Le récent Un petit boulot, du même réalisateur, était plus réussi.

Publicités