Comme le temps a passé vite entre le 100e article du blog et le 200e ! Il m’aura fallu un peu moins de temps pour atteindre le 200e que le 100e, puisque le blog n’a pas encore fêté ces trois ans. C’est le signe d’un rythme de publication en légère hausse, progression que je vais m’efforcer de poursuivre dans les mois à venir.

Je profite de cet article pour remercier les fidèles de la première heure de rester attachés à mon petit blog, et toutes les recrues plus récentes d’animer cet espace et de le faire vivre comme vous le faites par vos commentaires. J’ai de plus en plus le sentiment de faire partie d’une vraie communauté, ce qui est très agréable !

Et puisqu’on ne perd pas les bonnes habitudes, voici venu le moment de ma petite sélection d’articles, totalement arbitraire, au cas où vous les auriez manqués.

Autorisation de pratiquer la course à pied parce que je suis vraiment attachée au genre de la nouvelle et que cela me tenait à cœur de défendre ce recueil riche et profond d’un auteur que j’aime beaucoup, et qui me fait la gentillesse d’être un fidèle du blog.

Le Livre de Perle qui a été une vraie claque, et m’a prouvé qu’il ne faut pas être sectaire, moi qui n’avait pas lu de roman jeunesse depuis longtemps.

Zoé, un roman autour de la rencontre, celle d’une jeune fille avec un homme d’âge mûr, tous deux amoureux des mots, qui a été en quelque sorte mise en abyme puisque j’ai eu la chance de faire la connaissance d’Alain Cadéo qui, en plus d’être un grand écrivain, est quelqu’un de passionnant et de sincère comme on en fait peu. Et j’en profite pour saluer Martine qui est un soleil !

Le concours autour du Fakir, parce que c’était le premier concours que j’organisais sur le blog (avec la complicité du Livre de poche). Je vous rassure, ce ne sera pas le dernier…

À trois on y va, mon film coup de cœur de 2015 !

La couverture de « La variante chilienne » en exclusivité, mon premier scoop ! et le signe de l’indéfectible confiance de Pierre Raufast, une autre très belle rencontre littéraire et amicale que je dois à ce blog.

Ray’s day 2015 un beau rendez-vous créé par Neil Jomunsi pour célébrer la lecture, et l’occasion pour moi de lister les lectures qui me faisaient envie histoire de m’y retrouver dans la rentrée littéraire.

La variante chilienne / Magique aujourd’hui : mes deux coups de cœur de la rentrée littéraire 2015, tous deux dédicacés par leurs adorables auteurs. Magique aujourd’hui était une découverte Masse critique de Babelio, j’en profite pour saluer la super team Babelio que je connais bien !

Les eaux troubles du mojito qui s’est accompagné d’une rencontre mémorable avec Philippe Delerm, dont j’étais fan depuis une dizaine d’années, et avec de sympathiques lecteurs !

La logique de l’amanite qui marque ma participation aux Matchs de la rentrée littéraire 2015, une expérience made in PriceMinister que je renouvellerais volontiers, d’autant plus que j’ai été sélectionnée parmi les lauréats !

Les amis de mes amis… où j’indiquais vouloir consacrer plus de temps et d’énergie à la communauté bloguesque, une résolution tenue avec grand plaisir jusqu’ici.

Made in France/Un Français parce que j’ai tenté la chronique comparée, ce qui m’a donné un peu de fil à retordre.

Mon premier Liebster Award décerné par Lisa aka Petit Pingouin Vert, parce que j’étais toute fière et que j’aime bien cette manière amusante d’en dévoiler un peu plus sur nous.

Movie challenge 2016, un challenge que je vais me faire un plaisir de partager avec les copinautes de Tinalakiller, Popcorn & Gibberish et Beyond the Lines et qui promet des découvertes intéressantes.

Je voudrais aussi remercier tous les artistes qui ont accepté de se plier au jeu des trois questions pour le blog depuis le 100e article, par ordre chronologique : Jean-Paul Didierlaurent, Franck Courtès (deux fois !), Romain Puértolas (pour la 2e fois !), Ben Mazué, Guillaume Siaudeau, Neeskens, Isabelle Jarry, Philippe Delerm, Florian B. de Refuge. Un immense merci à tous pour la gentillesse avec laquelle vous avez accueilli ma demande et pour les échanges fructueux que vous m’avez offert.

Alors, les amis, parés pour me suivre jusqu’au 300e ?

 

 

Publicités