Pour continuer le bilan entamé hier côté littérature, je vous propose de revenir sur quelques films qui m’ont beaucoup plu en 2015. Hélas, je suis très peu allée au cinéma cette année, je n’ai donc pas un panel très exhaustif sur lequel appuyer mes choix. Cela dit, je pense que ceux-ci en auraient fait partie même si j’en avais vu beaucoup d’autres…

Top cinéma

ledernierloup

5. Le dernier loup : mon souvenir du magnifique film de Jean-Jacques Annaud a eu le temps de s’éroder depuis le visionnage, mais je reste marquée par la puissance de ses images et par ce très bel hymne à la nature, dans toute sa beauté et sa rudesse, et à un mode de vie simple et harmonieux où l’homme ne se croit pas tout permis sur la planète. Une fresque qui véhicule un message important.

loindelafoule

4. Loin de la foule déchaînée : sans pouvoir pour l’instant juger de la fidélité de l’adaptation du roman de Thomas Hardy (ce sera l’une de mes prochaines lectures), j’ai beaucoup aimé ce beau film victorien. Les images de Thomas Vinterberg sont magnifiques, l’intrigue palpitante pour les amateurs de romances anglaises et les acteurs très convaincants, Matthias Schoenaerts en tête. J’ai apprécié que le film mette en avant les valeurs de fidélité, de patience et de loyauté qui animent le berger, car elles manquent parfois à notre société contemporaine.

Caprice

3. Caprice : le cinéma d’Emmanuel Mouret est très particulier, il a ses codes que l’on retrouve à chaque opus, son rythme et son côté désuet ou décalé qui ne plaisent pas à tout le monde. En fan invétérée de cet univers, je ne pouvais pas passer à côté de ce nouveau long-métrage qui est selon moi parmi ses plus réussis. En le revoyant, j’ai été frappée par l’amertume sous-jacente de ce film. Le bonheur des uns se construit sur le malheur des autres et sur des potentialités ensevelies, des non-dits qui ne s’effaceront jamais complètement. Un film plus subtil qu’il n’y paraît.

lesnouveauxsauvages

2. Les nouveaux sauvages : merci à Philippe de Baz’art d’avoir mis ce film dans son top, car l’ayant rattrapé assez longtemps après sa sortie, je pensais qu’il datait de 2014 ! Il a donc toute sa place dans mon top, par son originalité, sa remise au goût du jour du film à sketches et son humour corrosif à souhait ! Je n’ai pas autant apprécié toutes les parties du film mais j’ai adoré celle concernant la fourrière. Bref, une belle pépite du cinéma argentin.

à trois on y va

And the winner is… 1. À trois on y va : j’ai eu un gros coup de cœur pour ce film frais, drôle, tragique et tendre. Au point de l’avoir revu et d’avoir envie de le revoir encore et encore. Le trio d’acteurs est très juste et touchant, et leur romance moderne aux accents de vaudeville est crédible et séduisante. J’ai juste regretté un peu la fin, j’aurais aimé plus d’audace de la part de Jérôme Bonnell.

wildDiscountToutepremierefois

Il a été très dificile d’exclure certains longs-métrages de ma sélection finale. Je pense en particulier à trois films très différents que j’ai beaucoup aimés et qui n’ont pas fait l’unanimité par ailleurs : Wild, Discount et Toute première fois, que je conseille malgré tout à ceux qui les auraient manqués.

À demain pour évoquer les albums et les interviews marquants de 2015 !

Publicités