52604Cette année, j’ai décidé de faire d’une pierre deux coups en célébrant à la fois la journée de la lecture et la rentrée littéraire ! Voici donc une petite sélection des titres qui me semblent alléchants et me donnent envie de lire encore un peu, beaucoup, passionnément !

Leur titre donne envie : le titre, c’est pour moi l’un des principaux atouts qui me séduisent et me donnent envie d’en savoir plus. S’il est original, drôle, poétique ou décalé, c’est encore mieux ! Voici ceux qui ont retenu mon attention pour cette rentrée : La logique de l’amanite, de Catherine Dousteyssier-Khoze, chez Grasset, Le Renversement des pôles, de Nathalie Côte, chez Flammarion, Quand le diable sortit de la salle de bain, de Sophie Divry, chez Notabilia, Atlas des reflets célestes, de Goran Petrovic, chez Notabilia.

Ils évoquent la société d’aujourd’hui sous des angles intéressants : un bon sujet, c’est capital pour écrire un bon livre. Pour ma part, j’ai une prédilection pour les romans qui évoquent la société contemporaine, et ceux-ci m’ont l’air assez chouettes : Figurante, de Dominique Pascaud, chez La Martinière, Nos âmes seules, de Luc Blanvillain, chez Plon, Magique aujourd’hui, d’Isabelle Jarry, chez Gallimard, Ressources inhumaines de Frédéric Viguier, chez Albin Michel.

S’ils sont à la hauteur des précédents opus de leurs auteurs, ça promet : qui n’a pas d’auteurs fétiches ? Plusieurs de mes coups de coeur publient un nouvel opus en cette rentrée : Crans-Montana, de Monica Sabolo, chez Lattès, D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan, chez Lattès, Je ne veux pas d’une passion, de Diane Brasseur, chez Allary, La Variante chilienne, de Pierre Raufast, chez Alma (je triche, je l’ai déjà lu, et je vous en parlerai très bientôt).

Ils ont une petite particularité qui m’attire : pas facile de se démarquer dans le tourbillon de la rentrée littéraire, mais ceux-ci ont su retenir mon attention : Avec lui., de Nathalie Poitout, chez Alma (pour son point dans le titre), La petite femelle, de Philippe Jaenada (sur la même histoire vraie que Je vous écris dans le noir de Jean-Luc Seigle), Les gens dans l’enveloppe, d’Isabelle Monnin et Alex Beaupain, chez Lattès (pour le mélange entre réalité et fiction et entre musique et littérature).

Vous pourrez retrouver les liens vers les articles ici au fur et à mesure de mes lectures. En attendant, pour en savoir plus sur le Ray’s Day, c’est ici.

Et vous, quels romans de la rentrée attendez-vous avec impatience ? Lesquels avez-vous déjà lus ? N’hésitez pas à me faire part de vos conseils de lecture !

Publicités